«

»

Jan 04

Développer le pouvoir d’agir des jeunes

Le 16 décembre 2016, les jeunes et leurs animateurs étaient rassemblés à Poitiers pour préparer la prochaine rencontre du réseau jeune national, en mars 2017. Dans la Vienne, les animateurs des centres socioculturels travaillent depuis plusieurs années sur la citoyenneté des jeunes, partant du principe qu’elle est possible si elle est accompagnée. Nous sommes allés demander aux professionnels comment on pouvait faire avec sans se substituer.

Pour concevoir cette action de « citoyenneté » le groupe a retenu des travaux de Jules Talpin, (« Ces moments qui façonnent les hommes » 2010) et la définition qu’il propose, en trois points pour parler de citoyenneté :

  • L’exercice de la citoyenneté suppose des capacités à débattre, à accepter le partage d’idées, à argumenter et à écouter l’autre. Il s’agit d’une compétence dite « délibérative ».
  • La participation à des actions collectives utiles à la cité sont des moyens qui permettent une « montée en généralité ».
  • La capacité à dépasser ses propres préoccupations et ses intérêts personnels, afin de se poser la question de l’intérêt général, du bien commun.

Pour entrer dans cette dynamique, la recherche d’une nouvelle manière d’impliquer la jeunesse aux débats démocratiques était nécessaire. La pertinence de l’action dite « réseau jeunes » repose sur sa capacité à permettre le partage des idées et du savoir, dans des espaces/temps conçus, organisés par les jeunes eux-mêmes.

Réseau jeunes - graine de citoyens (1)

Les objectifs du réseau jeunes

  1. Proposer des temps de rencontre entre jeunes conçus, organisés par les jeunes eux-mêmes.
  2. Développer les capacités d’élaboration d’une pensée, d’écoute, d’argumentation.
  3. Impulser une dynamique d’engagement, permettre la découverte du plaisir lié à l’exercice de sa citoyenneté.
  4. Accompagner les jeunes «moteurs» pour qu’ils organisent et portent la parole de leurs semblables.
  5. Développer le capital social des jeunes grâce à la constitution de réseaux de jeunes et d’adultes animateurs, bénévoles, élus, personnes ressources.

Les étapes

REPERAGES

Les animateurs réalisent un travail très fin de repérage des jeunes à orienter dans le réseau jeunes. Ils construisent des groupes « mixtes » constitués de jeunes déjà inscrit dans une dynamique d’engagement (inscrit dans les réseaux historiques : DAV, réseau jeunes national, parlement libre des jeunes ) et d’autres dont ils détectent le potentiel envie d’agir. Cette étape est essentielle et garante de la réussite des rencontres. Dans le même temps, ils repèrent les jeunes moteurs.

FORMATION ET CONSTRUCTION DES RENCONTRES AVEC UN GROUPE MOTEUR

Les animateurs réunissent un groupe de jeunes moteurs qui construit la rencontre tant en terme de contenu que d’animation. Les animateurs forment les jeunes moteurs à l’animation participative lors de 6 à 8 rencontres par ans avec 15 jeunes de 17 à 25 ans.

RENCONTRES RÉSEAUX JEUNES

Les jeunes moteurs animent 2 rencontres par an, pour des jeunes de différents quartiers. Les animateurs gèrent la logistique et les temps réflexifs pendant la rencontre avec les  jeunes moteurs.
Tous sont mobilisés régulièrement pour entretenir une dynamique d’engagement dans les centres sociaux. En fonction des projets développés lors des rencontres réseau jeunes, de nouveaux temps forts peuvent être mis en place pour concrétiser les idées.

CONCRÉTISATION, TRAVAIL DE TERRAIN

Les jeunes sont mobilisés, ils investissent des espaces dans leurs propres vie, sur leurs territoires ou en collectif, les animateurs accompagnent ces citoyens actifs de demain.

DSC_0108

Et demain ?

Ce projet devra permettre aux jeunes de formuler des propositions aux associations dont ils font partie, aux élus de leurs territoires, aux institutions. La formation citoyenne que constitue ces rencontres, visent à transformer leur posture souvent désabusée parfois revendicative, en posture de négociation, grâce à de nouvelles capacités d’écoute et de d’argumentation.

Il s’agira ensuite d’établir des liens forts avec les institutions citoyennes que sont les conseils communaux, départementaux, régionaux de jeunes, mais aussi les Conseils de quartiers ou citoyens des quartiers concernés. Ce projet permettra une représentativité plus forte de jeunes issues de quartiers difficiles, rarement présents dans ces instances. Une réflexion sera aussi portée au niveau de l’implication des jeunes dans les instances associatives (bureau et conseil d’administration).

En 2016, 2 rencontres ont déjà eu lieu : le réseau jeunes et le parlement libre des jeunes. Elles respectivement réunies 50 jeunes (animées par 12 jeunes moteurs) et 70 jeunes. Elles ont permis aux jeunes de développer des capacités qu’ils réinvestissent actuellement sur leurs territoires. Les animateurs s’attachent à entretenir cette dynamique. Compte tenu du succès des premières rencontres et des transformations constatés dans l’attitude des jeunes, il parait nécessaire de poursuivre cette expérimentation.

DSC_0058

Photos : Hughes Rouet, Le Local

Toutes les dates de rencontre du réseau jeunes sont dans le calendrier. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils