«

»

Juin 01

Libre choix en centre de loisirs : ce qu’en disent les familles

Nous avons parlé des impacts du chantier école sur les enfants et sur les animateurs. Qu’en est-il du vécu des familles ?

Participantes

Les parents disponibles se sont très rapidement saisis de l’opportunité de participer à l’accueil de loisirs. Un peu comme s’il réinvestissaient le terrain d’aventure.

En s’installant pour prendre un café entre parents et ou avec un animateur, en agissant de manière spontanée autour des activités maquillage, cabane en carton, jeux de société, en écrivant sur le mur d’expression.


Par exemple, devant un tas de cartons laissé à dessein, une maman a rapidement dit qu’il fallait en faire une maison. Elle voulait faire une grande maison, elle a réalisé son projet immédiatement mais… sans les enfants car elle a jugé les cutters trop dangereux. Deux autres mamans sont venues donner un coup de main.

Le comportement des enfants induit parfois de la participation : Certains enfants ne voulaient pas rentrer chez eux le soir, les parents jouaient alors avec eux pour qu’ils se calment. Les enfants étaient parfois réticents au changement la 1ère semaine donc ils étaient accompagnés de leurs parents. La 2ème semaine, en revanche, les enfants étaient à l’aise. Les parents les accompagnaient moins.

Animatrices

Certaines ont également proposé des activités cuisine en salle des commandes : croissant party puis atelier cookies.


Un atelier bonbon et un atelier maquillage ont été réalisés «sur le tas»
Spectatrices, réceptrices


Spectateurs des nombreux spectacles (ouf pas tous) et récepteurs des gâteaux, photos, dessins créés par les enfants

Les familles se sont senties :

Accueillies
L’espace café et le fait de pouvoir rester le temps que l’on souhaite a été apprécié par les familles ,qui ont compris et entendu cette proposition, peut être assez peu portée.
Certains animateurs n’étaient pas sur les temps d’accueil car ils ne connaissaient pas les familles. Ce sont surtout les animateurs d’Ozon qui s’en sont chargés.

De façon plus générale, l’accueil des parents peut être très variable. Pour beaucoup l’ALSH est avant tout un mode de garde.

Inquiètes parfois
Une maman a paniqué un instant car elle n’arrivait pas à retrouver son enfant. Une autre a interrogé plusieurs animateurs tour à tour pour vérifier que la sécurité et la surveillance des enfants étaient réellement et à chaque instant assurées.

Les plaintes autour de la fatigue et de la saleté des enfants ont augmenté en deuxième semaine.
Satisfaites (en majorité) et convaincus
Il y a eu beaucoup de retour des familles. Elles ont apprécié l’implication des animateurs qui «s’occupaient des enfants comme si s’étaient les leurs».



Les parents ont été convaincus par l’enthousiasme de leurs enfants puisqu’ils continuent à inscrire leurs enfants et que les effectifs ont augmenté.

Vidéo de témoignage de famille à prendre avec Céline le mercredi 10 mai

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils