↑ Revenir à Vers l’ailleurs

Projet « Osez l’ailleurs pour les grands »

Un projet européen organisé au niveau fédéral pour tous les bénévoles des centres sociaux et membres associés du réseau.

D’où vient l’idée ?

Osez l’ailleurs pour les grands fait suite au projet « Osez l’ailleurs pour les jeunes » initié par les animateurs des secteurs jeunes. Dans l’objectif de développer les initiatives de mobilité internationale au sein des secteurs jeunes, ils ont organisé un forum d’échanges et d’informations pour sensibiliser, informer, donner le goût du départ aux jeunes : le 1er Forum Osez l’ailleurs le 2 février 2013. Voir page Forum Osez l’ailleurs

Le projet « Osez l’ailleurs….pour les grands » vise également le développement des projets de mobilité internationale mais à l’échelle cette fois de tous les secteurs des centres sociaux. Face au constat de la quasi-absence de mobilité internationale dans les centres, le projet répond au besoin de certains centres d’être accompagnés pour expérimenter un premier échange en Europe, et ensuite développer des projets à l’intérieur des centres.

Ce projet est proposé au niveau fédéral parce qu’un projet européen peut être lourd à monter pour un seul centre et que cela peut être rassurant et très enrichissant de partir à plusieurs. En plus, la fédération emploie Anthony Levrault, animateur jeunes « référent Europe/Internationale » pour alléger le travail de chacun même si c’est un projet co-construit.

Les objectifs du projet

–       Découvrir d’autres façons de faire, modes d’apprentissage et de connaissances

–       Développer des savoirs faires, des compétences interculturelles pour les voyageurs et pour les centres

–       Porter la dimension européenne dans les centres et dans tous les secteurs

–       Co-construire un réseau de partenaires européens pour permettre aux bénévoles de porter des projets européens

 

Les participants

Ce projet s’adresse aux bénévoles administrateurs des centres socioculturels et associations du réseau, considérés comme possible levier de cette dynamique de mobilité à l’intérieur des centres. Le pari est de dire : « partons ensemble à la découverte d’un projet ailleurs pour goûter le voyage et vivre soi-même les bienfaits de la mobilité afin de pouvoir défendre cette idée en conseil d’administration ». Les administrateurs pourront éventuellement être accompagnés d’un salarié si la structure juge cela pertinent.

Dès la première réunion en juin 2013, 22 personnes étaient présentes. Elles représentaient 6 centres sur 12 : Les Minimes, 3 Cités, La Blaiserie, La Comberie, MDP, Ozon et 1 association d’animation locale sur 5 : La Barque.

Pourquoi conduire ce projet au niveau européen ?

–       Pour porter la dimension européenne dans les centres et les différents secteurs.

–       Pour échanger et tisser des relations avec d’autres associations européennes d’éducation populaire ou travaillant sur les mêmes thématiques.

Quels types de changement aimerait-on apporter dans notre réseau?

–       Développer des savoir-faire et des compétences interculturelles dans les centres.

–       Développer des projets de mobilités grâce à un réseau de partenaires fiables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils