Découverte de l’animation volontaire : session 2019

Le DAV (Découverte de l’Animation Volontaire) est une formation de 2 jours organisée et animée par 3 réseaux d’éducation populaire : les Centres Sociaux, les Maisons des Jeunes et de la Citoyenneté ainsi que la Ligue de l’Enseignement. Depuis 10 ans, ils permettent à des jeunes de découvrir en quoi consiste l’animation. La dernière session a eu lieu les 21 et 22 février 2019, au CREPS de Biard. Alors, comment s’est- passée l’édition ?

Le DAV 2019 a réunit 35 jeunes des centres sociaux des Minimes, des 3 cités, d’Ozon, de la Blaiserie, de la Gibauderie, de la Case, de SEVE,  ainsi que la MJC de Lussac-Les-Châteaux,  de Neuville-Vendeuvre. Ils ont pu confirmer leur envie de passer le BAFA : le Brevet d’Aptitude à la Fonction d’Animation et vérifier qu’ils avaient bien la fibre pour travailler avec les enfants.

« Pendant le DAV, nous proposons une réflexion sur le rôle de l’animateur puis sur les besoins de l’enfant et enfin, sur les responsabilités de l’animateurs en terme de sécurité affective et physique de l’enfant. » explique Cécile Martineau, déléguée adjointe à la fédération des centres socioculturels de la Vienne.  Une partie théorique  complétée par un temps de mise en pratique en accueil de loisirs. « Les jeunes ont construit des activités et testé leurs apprentissages avec les enfants des centres de loisirs de SEVE, de la Gibauderie, de Sèvres-Anxaumont, de Vouneuil, des 3 cités et de Bonneuil », explique t-elle.

Pour Cassandra et Louise, c’est mission accomplie. Toutes les deux fréquentent l’espace jeune de la MJC 21 de Lussac-Les-Châteaux. Elles passeront le BAFA ces prochaines semaines. Cassandra a déjà de l’expérience puisqu’elle aide bénévolement les animateurs quand ils préparent les activités ou quand ils sont avec les enfants. Et même si elle a peu fréquenté l’ALSH enfant, elle sent que faire ce job pendant les vacances lui correspond bien. « Ma motivation principale à participer à cette formation était de passer le BAFA et d’obtenir une aide financière. J’ai en plus passer un bon moment. Il y avait une très bonne ambiance dans le groupe. Et je suis plus sûre de mon choix! »

Louise a fait un stage d’observation en accueil de loisirs pendant les vacances de noël. « C’était une première, explique t-elle. Je fais plutôt du baby sitting d’habitude. Et j’ai eu envie de changer. J’aime bien les enfants et je voulais découvrir un autre type de travail saisonnier. Ça permet de s’occuper pendant nos vacances et de gagner de l’argent tout en passant un moment agréable. »

« Nous faisons d’une pierre trois coups, appuie Cécile Martineau. Nous permettons aux jeunes de décider s’ils sont prêts pour l’animation. Pour nos structures, nous tentons de résoudre les difficultés de recrutement d’animateurs pendant les vacances et nous travaillons sur le parcours d’engagement des jeunes dans nos secteurs jeunes. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal