Deprecated: La méthode du constructeur appelée pour WP_Widget dans widget_recent_posts_in_cat est obsolète depuis la version 4.3.0 ! Utilisez __construct() à la place. in /home/www/centres-sociaux.fr/wp-includes/functions.php on line 4870
Ho my god! C'est le réseau jeunes! | Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de la Vienne

Ho my god! C’est le réseau jeunes!

Le réseau jeunes national a commencé lundi 19 octobre 2020. Il se tient… à Poitiers, au Lycée Izaac de l’Etoile. Ce temps fort, piloté par la fédération des centres sociaux de France (FCSF), existe depuis bientôt 10 ans. Cette année les jeunes des centres socioculturels de la Vienne sont parties prenantes de l’organisation.

Toute la semaine, ils accueillent 130 jeunes des secteurs jeunes des 4 coins de France : Nantes, Bordeaux, Lyon, Paris… Cela fait plusieurs mois qu’ils travaillent sur l’événement, accompagnés par leurs animateurs et l’équipe de la FCSF. Nous avons rencontré Généba, Loïs et Fanta. Les 3 lycéennes nous ont expliqué comment était organisé l’événement et quelle place était laissée aux jeunes.

Le choix de la thématique

Ce sont les jeunes des centres sociaux de France qui proposent et choisissent le thème sur lequel il ont envie de réfléchir. Et pour convaincre les autres, ils réalisent de petits films qui expliquent leur thème. Ils votent ensuite en ligne. “On aborde des sujets sur lesquels ont ne nous donne pas la parole d’habitude. Ici on peut la prendre. Ca nous permet aussi de réfléchir à des sujets sur lesquels on ne pensait pas avoir d’avis. explique Loïs, du secteur jeunes des 3 cités “.

L’organisation de la semaine

Malgré la situation sanitaire très instable, les jeunes ont pu contribuer à l’organisation de l’événement. “On est organisés en commissions, explique Djénéba, de la maison de quartier SEVE. Avec Loïs, on fait parti de la commission Organisation du thème. On a donc imaginé comment on allait aborder la question de la religion et comment on allait faire débattre les gens dessus. On met en place les bonnes conditions pour que chaque participant puisse s’exprimer et être écouté dans le plus grand respect. On a chacun des origines et parfois des religions différentes. Mais on a tous un point commun qui nous rassemble, c’est d’être, lycéen.ne.s ”

Dans la commission Vie de groupe, Fanta, qui fréquente le secteur jeune de la Blaiserie, nous a expliqué comment on accueillait sereinement 130 personnes le même jour. “Avec les autres membres de ma commission, on a fait 2 visios pour décider ensemble des règles de vie, des horaires des chambres, de comment faire respecter les règles et l’emploi du temps, des horaires des repas.”

Depuis 8 ans, la Fédération de la Vienne coordonne le réseau jeunes départemental. Grandement inspiré du réeau national, le parti pris des animateurs jeunesse et de la fédération est de laisser une place de plus importante aux jeunes et de faire rentrer le réseau jeunes dans un parcours de l’engagement des jeunes. Ils sont d’abord participants, puis organisateurs, puis ambassadeurs. A chaque étape, ils renforcent leurs compétences techniques (organisation, logistique etc) et psychosociales (communiquer, travailler en groupe, négocier etc). “Le réseau jeunes est vraiment un temps complémentaire de l’école. Après un réseau, je me sens pleine de connaissances, de rencontres ; je découvre, je partage. Ce que j’apprends au réseau, je ne l’apprends pas à l’école et vice versa, appuie Loïs.” L’éducation populaire aurait-elle de beaux jours devant-elle?

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal