Jean-Luc Minier l’âme de la Maison Pour Tous

Jean-Luc Minier n'a pas qu'une casquette à la MPT

Jean-Luc Minier est animateur depuis vingt ans à la Maison pour tous, où il est aujourd’hui responsable de la plupart des secteurs.

Animateur à la Maison pour tous, Jean-Luc Minier est de nature discrète. « Je suis un travailleur de l’ombre », plaisante-il. Il a pourtant été mis dans la lumière vendredi. A l’occasion des vœux de la maison de quartier, un hommage lui a été rendu. « Généralement, dans notre travail, les animateurs font un parcours de quelques années et après ils s’en vont, explique Hervé Guedjali, le directeur. Au bout d’un moment, il peut y avoir de l’usure… »

«  J’essaie de donner le meilleur de moi-même  »

Jean-Luc Minier, lui, est à la MPT depuis vingt ans. Et il est toujours aussi dynamique. « J’ai participé au recrutement de Jean-Luc au moment où il est arrivé en 1993. Il a un peu vieilli, il a pris des cheveux blancs mais il a gardé la niaque, se félicite Hervé Guedjali. Il a gardé cette fraîcheur, la capacité de se renouveler… Il a réussi à garder son enthousiasme. »
Son secret ? « A 16 ans, j’étais à l’usine. Je sais qu’on fait un métier super-enrichissant. » Né aux Renardières, l’animateur, qui a passé sa jeunesse à Ingrandes-sur-Vienne, s’est aussi attaché au quartier de Châteauneuf.« Je suis vraiment tombé amoureux du quartier et de ses habitants, qui m’ont fait une place parmi eux. » Et il le leur rend bien. « J’essaie de donner le meilleur de moi-même. J’essaie de transmettre ce que je suis, mes valeurs : solidarité, entraide, camaraderie… » Il fait aussi beaucoup pour eux.
De quoi est-il le plus fier ? « Le Cabaret du roi de trèfle, qui était un casino-tripot-concert, tout ce qui est séjours, tout ce qui est insertion sociale et la gestion du service vie associative, qui n’est pas simple… »

Responsable de la plupart des secteurs

A 46 ans, Jean-Luc Minier est aujourd’hui responsable de la plupart des secteurs (culture, insertion, vie associative et vie du quartier). « C’est un pilier de la MPT », souligne le directeur de la maison de quartier, qui compte quatorze autres animateurs. Un pilier sans lequel elle ne s’effondrerait peut-être pas mais perdrait sans doute un peu de son âme…

 

Source : La nouvelle république, La maison pour Tous

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal