Journée mondiale du refus de la Misère

Je ne veux plus

Le 17 octobre, c’est la journée mondiale du refus de la misère. La fédération des centres sociaux de France est associée à cette journée et a signé la pétition pour la reconnaissance de la discrimination pour raison de précarité sociale.

Enfants interdits de cantine, famille expulsée d’un musée, médecins qui n’accordent pas de rendez-vous aux malades ayant la CMU, CV ignorés parce que le postulant vit dans un centre d’hébergement… Tous les jours au sein de nos organisations, nous alertons les pouvoirs publics sur ces situations qui montrent que les personnes en situation de pauvreté et de grande précarité subissent une double peine. C’est d’abord celle, évidente, de leur condition économique. Et c’est celle, plus insidieuse, mais qui doit être dénoncée, de la stigmatisation permanente qu’ils subissent. Elle conduit parfois à des traitements discriminants, privant ces personnes de leurs droits. Ces discriminations sont souvent inconscientes. C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui cette pétition afin que la discrimination pour cause de précarité sociale soit reconnue dans la loi, pour être mieux combattue.
Signez et diffusez cette pétition. Vous aussi, dites: « {Je ne veux plus qu’on discrimine des personnes en raison de leur pauvreté!} »

Je signe

 

La pétition est initiée par ATD Quart Monde et a déjà été signée par ADMR, Advocacy France, AFEV, AGSAS, Amnesty International France, Apprentis d’Auteuil, ASSFAM, CCSC, CFDT, CGT, La Cimade, CNAPE, Collectif Pouvoir d’Agir, Droit des Enfants International, EMMAUS, Fédération des Centres sociaux, FCPE, Fédération Vacances et Famille, FNARS, France Terre d’Asile, FSU, GFEN, ICEM Freinet, JOC, LICRA, Ligue des droits de l’homme, Médecins du Monde, MRAP, Nouveaux Droits de l’Homme, Scouts et guides de France, Secours Catholique, Secours Populaire, SGEN-CFDT, SNES-FSU, SNUIPP-FSU, SOS Racisme, UNAF, UNAFAM, UNAPP et l’UNIOPSS.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal