Revenir à Le centre social

Le fédéralisme

La fédération de la Vienne adhérente à l’Union Régionale Nouvelle Aquitaine des Centres Sociaux.

Il existe environ 40 unions régionales de centres sociaux et socioculturels, en France. Chacune, en fonction des besoins et préoccupation de son réseau, développe un projet qui lui est propre.

La fédération de la Vienne a été adhérente à l’Union Régionale des Centres sociaux de Poitou-Charentes (URECSO) de 1983 à 2018.

Au moment de la réorganisation territoriale de 2016, les 4 fédérations membres de l’URECSO ont commencé à travailler aux côté des fédération d’Aquitaine afin d’envisager la création d’une association commune, à cette nouvelle échelle.

Cette association est né en janvier 2019. Il s’agit de l’URNACS : Union Régionale Nouvelle Aquitaine des Centres Sociaux

Elle assure une fonction politique

✓ Assurer la représentation du réseau des fédérations des centres sociaux et socioculturels auprès des Pouvoirs Publics, des réseaux et des organismes d’action d’échelon régional.
✓ Participer aux réflexions sur des enjeux de société ainsi qu’à l’élaboration des politiques publiques régionales qui en découlent.
✓ Défendre et valoriser les valeurs, approches et modes d’action des centres sociaux notamment à travers
l’élaboration de positions politiques communes aux fédérations qui la composent.

Elle assure également une fonction stratégique

✓ Soutenir la coopération entre fédérations et entre centres ou en impulsant la réflexion sur de nouvelles
thématiques
✓ Stimuler la coopération du réseau avec de nouveaux partenaires régionaux

Enfin, elle assure une fonction ressource

✓ Piloter des expérimentations et soutenir l’essaimage de certains projets
✓ Jouer un rôle de relais d’information auprès des fédérations sur le contexte politique et réglementaire
régional
✓ Soutenir la formation des bénévoles et des professionnels

Pour en savoir plus sur l’URNACS, rendez-vous son site.

(Elles regroupent les centres sociaux, favorisent leur développement et les représentent auprès des pouvoirs publics. Elles animent la réflexion sur l’action des centres sociaux, leur rôle, leur place dans l’action sociale. Elles associent, dans une construction permanente, les différents acteurs qui sont impliqués sur les territoires des centres sociaux. Elles apportent une aide technique à leurs adhérents dans différents domaines tels que l’information, le financement, la gestion, la formation, l’analyse des besoins, l’élaboration des projets, leur évaluation. Enfin, elles accueillent et accompagnent les nouveaux centres sociaux. Elles travaillent activement à la contribution et la mise en oeuvre des pactes de coopération.)

La fédération de la Vienne adhérente à la Fédération des centres sociaux et socioculturels de France

Le fédéralisme des centres sociaux est le fruit d’une longue histoire. Les centres sociaux sont organisés en réseau au sein d’un système fédéral coordonné par une association nationale créée en 1922, reconnue d’utilité publique en 1931 et agréée au titre de l’éducation populaire: la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de France (FCSF).
Elle a pour principales missions de représenter les centres sociaux auprès des pouvoirs publics, organismes de sécurité sociale et regroupements nationaux, de susciter la création de nouveaux centres et de développer leurs moyens. Plus de 1200 centres sociaux constituent la FCSF et se regroupent autour d’un projet commun.

Projet militant pour l’initiative de la société civile selon des principes de démocratie participative, le projet des centres sociaux fédérés se met en oeuvre dans le débat et la négociation avec les acteurs des pouvoirs publics. C’est ce projet dont est garante la FCSF, qui promeut la notion de faire réseau.

Dans cette logique, l’adhésion au réseau, c’est-à-dire au projet fédéral, passe par une procédure de reconnaissance qui n’est pas qu’une simple formalité administrative mais bien, à partir d’un libre choix, l’acte initial et fondateur du fédéralisme. Etre fédéré – ou se fédérer – est un acte politique qui atteste la reconnaissance des buts communs, le choix de les partager, l’existence d’une volonté commune d’en poursuivre la construction collective, en référence aux valeurs de ce réseau.

Le réseau des centres sociaux fédérés en chiffres

Sur près de 2000 centres sociaux agréés par les CAF, 1200 structures adhèrent à la FCSF, soit par le biais des 44 fédérations et unions départementales ou régionales, soit directement, quand aucune fédération locale n’est mise en place.

Ce réseau représente plus de 20 000 salariés et 36 000 bénévoles.

Les différents échelons que représentent les centres sociaux, les fédérations départementales, les unions régionales de fédérations et la FCSF constituent ce réseau, fondé sur le principe de subsidiarité.

Cliquez ici pour voir la carte du réseau des Centres Sociaux et Socioculturels de France.

(Source: site de la Fédération des Centres Sociaux et Socioculturels de France)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal