Les 8 critères d’agrément d’un projet social

Parce qu’animer la vie sociale n’est pas une lubie mais un projet avec des règles. Parce que tous les 4 ans, nous signons une convention avec la caisse d’allocations familiales. Parce que notre fédération nationale a contribué à la définition de ces critères d’agrément. Et bien, les voici.

1) Le respect d’une démarche participative : habitants, usagers, professionnels, partenaires.

2) La formalisation des modes de participation effective des habitants et des modalités de gouvernance de la structure.

3) La pertinence des axes prioritaires et des objectifs généraux au regard des problématiques repérées dans le diagnostic social.

4) La cohérence entre le plan d’action et les axes prioritaires et objectifs généraux .

5) La faisabilité du projet social et la capacité technique, financière et budgétaire de la structure.

6) L’accessibilité (ouverture à tous, accueil des personnes handicapées, horaires, tarification, etc.) et l’effectivité de la fonction accueil dans le fonctionnement quotidien de la structure.

7) L’existence d’actions pour toutes les générations, d’actions favorisant la mixité des publics et d’actions spécifiques pour les familles et les publics vulnérables .

8) Le niveau de qualification et le temps de travail du directeur : diplôme de niveau 2 des carrières sociales, animation, développement local, ingénierie sociale. Le directeur doit travailler à plein temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal