Les inclusifs

Le 15 octobre 2016, les référents handicap de France étaient réunis à Tours, pour la journée nationale de l’inclusion en milieu ordinaire, de loisirs et de petite enfance. Organisée par les Inclusifs, ce temps fort avait pour objectif de faire se rencontrer les acteurs et bien sûr, d’échanger pratiques et outils. Mais quel rapport entre les centres socioculturels de la Vienne et le handicap? Et puis, c’est quoi les Inclusifs?

En septembre 2010, la Fédération des centres socioculturels de la Vienne recrutait son premier référent handicap. Sylvain Cariou avait alors pour mission de faciliter l’intégration des enfants en situation de handicap dans les accueils de loisirs. En 2015, Claire Pironnet est recrutée pour assurer la même mission, auprès des lieux d’accueil pour les tout-petits (crèches et assistantes maternelles).

picmonkey-collage

Depuis la loi de février 2005, qui rappelle la nécessité de favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap en milieu ordinaire, d’autres associations, communes, institutions ont eu la même idée, ailleurs en France. Plusieurs dispositifs ont vu le jour, permettant aux pratiques des acteurs du handicap et de l’éducation, d’évoluer, au bénéfice des enfants en situation de handicap et de leur famille. Des liens se tissent un peu partout entre les acteurs du milieu spécialisé et du milieu ordinaire.

logo-inclusifs

En avril 2015, les référents handicap de la Vienne, d’Indre-et-Loire et de Charente se sont spontanément rencontrés, afin de partager leurs expériences et de mutualiser leurs pratiques. De ces échanges, un collectif est né. « Les inclusifs » : collectif de professionnels de l’inclusion des enfants en situation de handicap en milieu ordinaire de loisirs et de la petite enfance.

dscn1971-site

La journée d’échange à Tours a permis de monter une marche supplémentaire. “Nous n’avons pas travaillé sur les enjeux, pour un enfants, d’être accueilli en milieu ordinaire. Les 110 personnes présentes sont déjà convaincues des bienfaits pour eux, pour leurs familles, pour les autres enfants. Elles savent également qu’il est difficile de créer des passerelles entre les familles, les organismes médicaux, sociaux, les centres de loisirs ou les crèches.”dscn1989-siteL’idée est plutôt de mettre en lumière, auprès des financeurs et de l’état, ce qui se passe sur les territoires, en matière d’inclusion. Il s’agit également de vérifier que l’engagement de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales sera pérenne. “Plusieurs idées très concrètes ont été suggérées lors de la journée, expliquent Claire et Sylvain. Les participants ont parlé de charte des bonnes pratiques de l’inclusion ainsi que d’un observatoire. A la veille du renouvellement de convention d’objectif et de gestion de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales, nous avons tout intérêt à être force de proposition auprès de nos financeurs.” appuient-ils.

 

 

Pour aller plus loin, deux sites qui parlent du handicap :

http://www.enfant-different.org/

http://www.loisirs-pluriel.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal