Michèle Bromet Camou à Vouillé

Le 28 mars dernier, le relais assistantes maternelles de Vouillé invitait Michèle Bromet Camou à une soirée débat sur la séparation. Une quarantaine de personnes étaient présentes dans la salle du centre socioculturel de la Case. Ambiance sympathique pour un sujet plutôt ardu. Cela tient pour beaucoup à la manière dont M. Bromet Camou fait vivre ces temps de conférence/débat.

Michèle Bromet Camou est bien connue des professionnels de la petite enfance. Et pour cause. Elle est psychologue clinicienne et psychothérapeute au service maternité de l’hôpital de Niort. Elle est régulièrement sollicitée par les centres socioculturels et autres lieux d’accueil des petits et des grands pour expliquer comment fonctionne l’humain. Aux premiers mots qu’elle prononce, on se sent un peu comme enveloppé. On s’apaise. Et on écoute. Elle explique bien. De la première séparation qu’est la naissance, en passant par la séparation de l’école, de l’adolescence ou de la mort, elle sait trouver les mots justes. De plus, pour illustrer ses propos, M. Bromet Camou fait couramment jouer des saynètes à des personnes présentes dans la salle. Les assistantes maternelles ne se sont pas dégonflées. Elles ont joué au papa, à la maman et au psychothérapeute. A en voir les sourires en coin ou les regards émus, cela fait sûrement résonner des choses, ou rappelle des souvenirs.
Quoi qu’il en soit, inviter Michèle Bromet Camou, c’est un peu comme une tête d’affiche à un concert. C’est un gage de qualité. Sa notoriété n’est plus à faire et les gens n’hésitent pas à faire quelques kilomètres pour venir la voir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal