Rencontres nationales des gens du voyage : dessiner des complémentarités

Après les rencontres nationales du réseau jeunes, Poitiers accueillait les 6 et 7 février 2015, les rencontres nationales des gens du voyage. C’était au centre socioculturel de Saint-Eloi. Il y était question de l’accès au droit des gens du Voyage. La Fédération des centres sociaux de France (FCSF) et la Fédération nationale des associations solidaires d’action avec les Tsiganes et les Gens du voyage (FNASAT) avaient invité une soixantaine d’acteurs sociaux. C’est l’Union régionale Poitou-Charentes qui organisait ce temps fort.P1070302
Les discriminations subies par ces citoyens, ayant des difficultés pour accéder à un habitat digne, aux droits sociaux ou au droit de vote sont encore nombreuses.
Fidèles aux principes d’actions des centres sociaux, les acteurs présents placent la question de la participation et du pouvoir d’agir, au cœur de leurs projets. Ils constatent cependant la difficulté de leur mission qui doit mieux prendre en compte l’expression singulière de ces citoyens itinérants.

 

P1070253
Aidés par le sociologue Christophe Moreau, ils ont construit ensemble, les futurs axes de leurs projets afin de transformer leurs façons d’agir. Ils ont définis de nouveaux objectifs qui vont leur permettre de modifier leurs postures professionnelles, leurs projets associatifs, leurs rôles d’animateurs du territoire.

P1070228
Ces travaux, suivis assidument par les administrateurs nationaux des réseaux FCSF et FNASAT, vont permettre de nourrir de nouvelles coopérations. Claudie Miller, présidente de la FCSF, et Xavier Pousset , administrateur de la FNASAT, ont souhaité que l’esprit de ces deux jours dessine les complémentarités futures et facilite le « développement du pouvoir d’agir » des voyageurs. Une publication commune adressée aux partenaires et aux adhérents fera suite à ces travaux, ainsi que la constitution d’un « groupe ressource ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal