Reprendre le pouvoir et en faire bon usage

LOGO urecso CENTRES SOCIAUX avec filet WEBPropos du Président de l’Urecso tenus à la suite du rapport moral de l’Assemblée générale du 27 Mai 2014 à Niort.

N’ayant pas prévu au moment de la rédaction du rapport moral le pitoyable résultat des élections européennes, je me permets de réagir en tant que citoyen et acteur associatif.

Au point où nous en sommes, après une telle dérive, il m’apparaît indispensable qu’un vrai sursaut républicain et démocratique réveille notre pays. Un certain type de fonctionnement politique de notre société a atteint ses limites. On se méfie du pouvoir, le fossé se creuse entre les habitants et leurs représentants, on ne s’entend plus, on ne s’écoute plus.

Continuer à croire en l’état providence est une chimère aussi vaine que d’espérer le retour d’une nouvelle Jeanne d’Arc.

La transformation sociale et politique viendra des habitants, de la prise de conscience qu’ils sont responsables de leur vie et de leurs choix. Certains ont les moyens de faire cette démarche, d’autres non, pour différentes raisons. Voilà notre enjeu, voilà le défi qu’il faut relever.

Je crois que l’accompagnement du pouvoir d’agir des habitants est une urgence qui donnera un sens profond à nos projets et qui mettra la citoyenneté en action.

On cessera peut-être de se méfier du pouvoir le jour où l’on en prendra un peu soi-même et que l’on en fera bon usage.

C’est pour cette raison que nous souscrivons également à la position de la fédération des centres sociaux de France.

Jean Limeuil, président de l’union régional des centres sociaux de Poitou-Charentes

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal