Se faire plaisir

Le centre socioculturel du Local organise tous les ans, ce que l’on appelle dans notre jargon, des sorties familles. En centre-ville, ou se côtoient des revenus très élevés mais également des revenus très faibles, ces départs en vacances sont un moyen supplémentaire, d’aborder la parentalité. Nous avons rencontré Nathan Nicole.

CIMG0274

Les personnes qui participent aux séjours, ont peu l’occasion de partir. L’objectif est donc de se faire plaisir. Les animateurs ont quant à eux plus de temps et d’opportunités pour travailler le soutien à la parentalité.

 

Nous ne sommes pas là pour donner des leçons sur la manière d’élever ses enfants ou de les nourrir, insiste Nathan. En revanche, nous faisons émerger des conversations entre parents, ils partagent des difficultés. L’échange avec le groupe permet de trouver des solutions ou de débloquer des situations. Il est beaucoup plus facile d’instituer une relation de confiance avec les parents pendant un  séjour de 3 ou 4 jours, qu’à la sortie du centre de loisirs ou à l’épicerie sociale, nous explique t-il. Nous avons vraiment du temps pour travailler sur la vie quotidienne ou sur la solidarité.

101_3957 Notre objectif à nous, c’est d’amener les gens à redevenir acteurs de leur vie, parfois même à dépasser leur incapacité à agir.

 

101_3973

 

101_3942

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal
Aller à la barre d’outils