Slam sur le Bien vieillir

Mardi 15 octobre 2013, les centres socioculturels de Bressuire, Saint-Varent, Nueil-les-Aubiers, Cerizay et Mauléon participaient au forum bien vieillir chez soi. Ils y ont animé un stand convivial et ont invité les visiteurs à donner leur avis sur ce que signifiait pour eux bien vieillirMaël Marqueteau, membre de l’association poitevine  l’Astre en moi les a utilisé pour écrire et dire un slam. A quelques jours du rassemblement Bien vieillir dans les centres sociaux, ces quelques lignes vous mettrons dans l’ambiance.

Quand dans la vie on arrive à son automne
Pour se faire entendre pas besoin de sonotone
Puis franchement tant qu’on reste autonome
On a pas peur de devenir un fantôme
C’est vrai que certains souhaitent rester peinards
Après avoir passé leur vie à travailler
Bien manger, bien boire, chasser le canard
Bien rigoler et continuer à s’encanailler
Bien vieillir chez soi
C’est pas pour rester enfermer
Seul à ne rien faire sous son toit
Avec juste le droit de se la fermer
Car JE VIEILLIS DONC JE SUIS
Une sacrée bibliothèque
Tant de compétences à ma merci
De quoi monter une bible High Tech
Bricoler, créer, chanter, partager
S’investir pour activer le lien social
Le matin, jardiner son potager
Et l’aprem, voir ses amis pour sortir de son bocal
Enfin tant que la santé le permet
Qu’elle soit physique ou sentimentale
Quand l’handicap se met à germer
Ça peut vite atteindre la santé mentale
La maladie tout comme la solitude
Rendent le gout de vivre bien plus rude
Alors on se rue pour profiter du moment
Carpe Diem avant que n’arrivent les maux lents
On aime se rassembler pour jouer aux cartes
On se fait belle pour devenir la reine du bal
Voyager en faisant le tour de la carte
Peu importe l’âge quand les sens s’emballent
Aimer ça reste primordial
Se tourner vers les autres, vers sa famille
On vit mieux quand on reste cordial
Et lorsque dans la tète les idées fourmillent
On veut être libre de ne pas penser qu’on vieillit
Trouver l’équilibre à travers les jours cueillis
Chercher le zen en faisant du yoga, du taïchi
S’occuper de son petit gars en lui cuisinant du hachis
Le temps est précieux alors on veut rester utile
Sans trop se soucier des cieux et des choses futiles
Être au cœur de la société sans générer aucune peine
La vie s’honore quand elle est simple et saine
Être en bonne santé, se suffire à soi même
Avoir sa tête tout autant que ses jambes
Être comme je suis avec les personnes que j’aime
Ne pas être oublier au fin fond des landes
Rester actif, productif et bien sur citoyen
On peut faire dix mille choses en s’en donnant les moyens
Promener son chien, dire bonjour à son voisin
La société sombrerait si elle n’écoutait plus ses doyens
Qu’il peut être doux de vivre en cheveux blancs
A la retraite on n’est plus obligé de faire semblant
On sait qui l’on est, un peu moins ou on va
On redevient nomade sous le soleil de Java
Mais qu’on soit de la ville ou de la campagne
On aime vivre auprès de sa belle compagne
En restant curieux, en continuant à s’ouvrir
C’est comme ça que la vie on la fait sourire
Pour finir ce texte je vais saluer mes muses
Peu importe le contexte, écrire moi ça m’amuse
Alors merci à tous mes témoins octogénaires
Et pour la solidarité qu’ensemble on génère
Rester jeune c’est dans sa tête
Ceux qui pensent le contraire sont surement un peu bête
Alors encore merci car moi j‘ai retenu la leçon
Que la vie est belle peu importe sa saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal