Un diner quizz pour parler de la violence

32 jeunes issus de quatre centres socioculturels se sont retrouvés le vendredi 7 juin pour parler de la violence lors d’un dîner quizz, au restaurant l’Entracte.

Durant le repas, ils devaient réussir 4 défis, répondre à une dizaine de questions et faire une étude de cas d’une vidéo. Référents et spécialistes étaient leurs jokers pour leur donner un coup de pouce dans les réponses ! Ces spécialistes étaient présents à chacune des tables avec les jeunes (CIPAT, Equipe de Prévention, les Petits débrouillards, Ekinox, le CIRDD, l’AFCCC, l’Atelier Santé Ville).

Une bonne occasion pour « s’amuser et passer un bon moment entre amis » comme le dit Leyla, mais surtout pour parler des différents types de violences, de leurs causes et de leurs conséquences, des lieux où l’on peut trouver de l’aide.

La soirée a eu l’effet escompté. « Ca nous a appris ce que c’était la violence, il y avait des violences que je ne connaissais pas »  nous dit Leyla. « La soirée apprend à plus parler de la violence, c’est important pour aider ceux qui en sont victimes ; il y a d’autres moyens que la violence pour régler ses problèmes! » a ajouté Aminata de Saint-Eloi. Un avis partagé par les jeunes des Minimes : « c’est trop bien on fait des connaissances, c’est intéressant ça nous apprend des choses ». « c’est cool on est tous mélangés, y’a de l’ambiance ».

En plus de questionner sur la violence, ce diner permet la rencontre entre jeunes de différents quartiers et une vraie dynamique de réseau pour les professionnels ! (centres sociaux entre eux et avec partenaires)

(1 commentaire)

    • BOUCHET Solange on 17 juin 2013 at 09:46
    • Répondre

    Très belle initiative. Continuons dans ce sens, les jeunes sont l’avenir de notre société. Aidons les à se construire un monde vivable, fondé sur l’écoute et le respect. Bravo aux initiateurs et aux participants. Solange BOUCHET

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller au contenu principal